Lundi 5 février 2007

VII- L’organisation

Retour Sommaire

Introduction

62. L’organisation de la Fraternité s’articule autour des responsabilités suivantes : le responsable national, les responsables régionaux, les membres du chapître, les membres du conseil ordinaire. Ces responsabilités sont exercées par les membres de la Fraternité. Les responsabilités nationale et régionale ne sont pas cumulables.

Retour Sommaire

Le responsable de la Fraternité

2Rôle :2

63. Selon le commandement du Christ, le responsable se fait, le premier, serviteur de tous. 64. Il est garant de la spiritualité de la Fraternité et donc de l’esprit du livre de vie. Soutenu et aidé par le conseil ordinaire, il a pour rôle de veiller à l’unité du corps, ce qui implique des contacts fréquents et la visite régulière des différentes régions. 65. Il a le souci de la formation afin que la Fraternité reste toujours en marche, vers la pleine réalisation de l’œuvre de Dieu, sur la voie de la sainteté. 66. Il aura à cœur de promouvoir la subsidiarité et donc de responsabiliser les membres de la Fraternité, et pour cela il peut être amené à conduire, accompagner, éduquer, tout ceci dans un souci d’épanouissement de chacun, de la pleine réalisation de la vocation à laquelle chacun est appelé. 67. Il veillera à travailler à la communion avec la communauté des béatitudes en entretenant des liens avec leurs responsables. 68. Il veillera à rencontrer régulièrement l’Evêque de Belley-Ars, afin de travailler à la communion entre la Fraternité et l’Eglise. 69. Le responsable préside le chapître et lorsqu’il est marié, son conjoint, si il est engagé, est membre de droit du chapître.

2Modalités d’élection :2

70. Il est élu par les membres engagés temporairement ou définitivement dans la Fraternité . L’élection a lieu à bulletin secret, à la majorité absolue. A l’issue d’un premier tour, si aucun nom n’obtient la majorité, les deux personnes qui ont recueilli le plus de voix s’expriment, avant le deuxième tour pour faire part de leur sentiment quant à leur éventuelle élection. 71. Seuls les membres engagés « trois ans » ou engagés définitivement sont susceptibles d’être élus responsable national. 72. Le mandat dure trois ans, renouvelable plusieurs fois. Un délai d’inéligibilité de trois ans est imposé après deux mandats successifs. 73. La responsabilité est alors confiée, soit au célibataire élu soit au couple dont l’un des conjoints a été élu, si les deux sont engagés, sachant que, forts du sacrement qui les unit, une même grâce repose sur les deux membres du couple, qui s’exprime d’une manière personnelle et complémentaire. Cependant, dans ce dernier cas, les décisions finales (celles en tout cas qui ne sont pas du ressort du chapître), appartiennent au membre du couple qui a été nommément élu responsable. 74. Des élections anticipées peuvent être provoquées par le chapître en cas de situation exceptionnelle pour procéder au remplacement du responsable sortant. Dans ce cas, la responsabilité du nouvel élu prendra fin à l’époque où devait expirer le mandat du responsable remplacé. Si la durée du remplacement excède la moitié de la durée normale d’un mandat, ce remplacement sera considéré comme un mandat. Les situations exceptionnelles comprennent notamment la mort, la maladie grave empêchant l’exercice de la responsabilité pendant une longue période, la démission ou encore, ce qu’à Dieu ne plaise, le scandale notoire. Le constat de cette situation exceptionnelle doit être ratifié par l’évèque de tutelle pour que les élections anticipées puissent être provoquées.

Retour Sommaire

les régions

75. Si dans un même lieu géographique un groupe de membres de la Fraternité se développe, il pourra constituer une région après reconnaissance par le chapître. La région assume une certaine autonomie dans ses trois dimensions : fraternelle, spirituelle et apostolique. Elle a son activité propre. 76. Les régions veillent entre elles à la communion ce qui implique des contacts et des temps de rencontres. 77. La dissolution éventuelle d’une région est décidée par le chapître.

Retour Sommaire

Le responsable de région :

78. Les membres de la Fraternité vivant dans une région élisent un responsable pour une durée de deux ans. L’élection a lieu à bulletin secret, à la majorité absolue. A l’issue d’un premier tour, si aucun nom n’obtient la majorité, les deux personnes qui ont recueilli le plus de voix s’expriment, avant le deuxième tour pour faire part de leur sentiment quant à leur éventuelle élection. 79. Seuls les membres engagés « trois ans » ou engagés définitivement sont susceptibles d’être élus responsable de région. 80. La responsabilité est alors confiée soit au célibataire élu soit au couple dont l’un des conjoint a été élu, si les deux sont engagés, sachant que, forts du sacrement qui les unit, une même grâce repose sur les deux membres du couple, qui s’exprime d’une manière personnelle et complémentaire. Cependant, dans ce dernier cas, les décisions finales appartiennent au membre du couple qui a été élu. 81. Il ne peut y avoir plus de deux mandats consécutifs pour un responsable de région. 82. Des élections anticipées peuvent être provoquées par le chapître en cas de situations exceptionnelles pour procéder au remplacement des responsables sortants. Dans ce cas, la responsabilité des nouveaux élus prendra fin à l’époque où devait expirer le mandat du responsable remplacé. Si la durée du remplacement excède la moitié de la durée normale d’un mandat, ce remplacement sera considéré comme un mandat. Par situation exceptionnelle, on entend ce qui a déjà été mentionné à l’article 74 à propos du responsable général. Il n’est pas nécessaire que la situation exceptionnelle soit, dans le cas des responsables de région, ratifiée par l’évèque de tutelle.

2Rôle :2

83. Le responsable de région aura un souci d’unité tant au sein de la région qu’au niveau du corps de la Fraternité. Il a pour mission d’être attentif aux membres du corps dont il a le service, et de veiller au développement spirituel et matériel de sa région. Il veille notamment à ce que l’esprit du livre de vie soit vécu. 84. Il donne son avis au responsable national sur l’admission aux étapes d’engagement des impétrants de sa région. ainsi que sur l’éventuel renouvellement de ces engagements. 85. Le responsable régional, ainsi que son conjoint dans le cas d’un couple, est membre du chapître auprès duquel il a le souci de faire remonter la vie de sa région.

Retour Sommaire

Le conseil ordinaire du responsable de la Fraternité

2Désignation :2

86. Lors de l’élection d’un responsable de la Fraternité a lieu la désignation d’un « conseil ordinaire » composé de deux personnes choisies parmi les membres engagés temporairement ou définitivement dans la Fraternité. Pour faciliter les concertations, ces deux personnes doivent dans la mesure du possible appartenir à la région du responsable de la Fraternité. Les personnes désignées sont membres de droit du chapître durant toute la durée du mandat du responsable de la Fraternité. La désignation des deux membres du conseil ordinaire a lieu de la façon suivante : l’un est élu par le chapître à la majorité des deux tiers et l’autre est désigné par le responsable national lui-même.

2Rôle :2

87. La fonction du conseil ordinaire est d’aider ponctuellement le responsable de la Fraternité à poser un discernement, dans le traitement des affaires courantes, en tous cas celles qui ne sont pas du ressort du chapître. Le responsable le réunira au moins une fois tous les six mois et pourra en outre le consulter chaque fois que cela sera nécessaire.

Retour Sommaire

Le chapître

2Désignation :2

88. Les membres à qui la responsabilité, des régions d’une part, et de la Fraternité d’autre part, a été confiée, ainsi que les membres du conseil ordinaire, constituent le chapître. Ce dernier est présidé par le responsable de la Fraternité et se réunit au moins deux fois par an.

2Rôle :2

89. Le chapître veille à la communion, et a le souci de l’unité du corps de la Fraternité. C’est une instance de concertation et de discernement concernant les orientations et les grandes décisions de la Fraternité. Il promeut et encourage les initiatives et la responsabilité de chacun. Il reconnaît les régions comme entités propres. Il peut procéder à leur éventuelle dissolution. Il est consulté pour les décisions qui engagent l’ensemble des membres de la Fraternité, telles les missions, les thèmes de formation. Il peut provoquer des élections anticipées du responsable national ou d’un responsable de région en cas de situations exceptionnelles.

90. La révision des statuts de la Fraternité Saint Jean-Baptiste relève du chapître après consultation de tous les engagés. Un projet de révision est alors préparé par le responsable de la Fraternité et présenté pour approbation à l’évêque de Belley-Ars. Les décisions, et en particulier la décision de modifier un article des statuts, sont prises à la majorité des deux tiers du chapître.

Retour Sommaire

Les biens de la Fraternité

91. Les biens de la Fraternité sont gérés par l’association « Loi 1901 » Fraternité Saint Jean-Baptiste déclarée auprès de la préfecture de Bourg en Bresse (J.O. du 28 juillet 1993)

Retour Sommaire