1992-1997 : Pont d’Ain

En 1992, notre prière est exhaussée : le diocèse de Belley-Ars nous accueille avec la Communauté des Béatitudes au château de Pont d’Ain (01) nous permettant de grandir en ce lieu.

Un prêtre du diocèse de Belley-Ars, le Père Anthelme de la Corbière (+), fait la connaissance de la Communauté des Béatitudes en Océanie. Les communautaires lui font part du souhait de membres de la Communauté de trouver une maison en France pour l’accueil de jeunes… L’idée lui vient d’en parler à son Evêque. Une lettre va être envoyée au Berger de Marseille, Jean-Claude Michel, qui entre temps part en Afrique. Elle va être envoyée là-bas alors qu’il revient en France. Finalement, il la reçoit !

La Fraternité est informée. On en parle au groupe de prière de Paris. Il est d’abord proposé un lieu trop petit à Crottet, puis le château de Pont d’Ain, maison d’accueil des prêtres retraités du diocèse, peu adaptée pour eux, qui deviendra donc la « Maison Saint Jean-Baptiste ».

Une délégation part de Paris pour visiter les lieux.

Septembre 1992 : la Communauté des Béatitudes s’y installe : Jean-Claude et Martine, Christine et Rodolphe, Soeur Maryam, Soeur Marie-Astride, Benoît qui entre au séminaire… suivie des premiers « Fratiens » puis d’autres les années suivantes : Yves-Armel et Marie-Claire, Christel et Stéphane, Vincent, Franck, Cécile, Georges, Paul, Michelle, Jacques, Valérie, Anne et Louis-Marie.

L’idée, pour nous, n’est pas de vivre en communauté, mais de prendre un temps à part d’une année toute donnée à Dieu, à l’Église et à tous ceux qui nous entourent, pour mieux découvrir notre appel propre et nos talents, nous former et répondre généreusement aux sollicitations de l’Église et aux besoins spirituels de notre génération. Il paraît évident que cette expérience va être fondatrice pour la Fraternité, mais aussi pour nos choix de vie futurs.

Nous allons donc vivre à Pont d’Ain une année sabbatique de vie fraternelle, spirituelle et missionnaire :

  • temps de prière commun, oraison,
  • formations biblique, théologique et sur des sujets de société… dispensées par des membres de la communauté des Béatitudes, des prêtres et des laïcs de la région,
  • animation d’aumônerie et de célébrations, catéchisme au service de paroisses du diocèse,
  • travaux communautaires, rénovation des pièces,
  • proposition de retraites, veillées de prière, etc. sur place.

Nous allons avoir la visite de nombreux groupes de jeunes accompagnés de leurs animateurs.

Des retraites sur les vacances et des « missions » d’été auxquels les autres membres de la Fraternité et leurs amis vont participer, sont organisées à partir de cette base. Citons notamment un spectacle d’évangélisation à Ambronay, Tossiat, Nouan-le-Fuzelier, Pont d’Ain, Clervaux les Lacs, et aux JMJ de Paris 1997.

La Maison Saint Jean-Baptiste s’ouvre aussi aux sans-abris qui vont s’y sentir accueillis comme des frères.