Lundi 5 février 2007

V - Admissions et engagements

47. Est membre de la Fraternité celui qui, se sentant appelé par l’Esprit, et après discernement s’engage à vivre selon le livre de vie.

48. Après une fréquentation d’une durée plus ou moins longue, aux modalités différentes selon les personnes, celui qui se sent poussé à entrer dans la Fraternité Saint Jean-Baptiste demande son admission.

49. L’admission à chacune des étapes d’engagement ainsi que leur éventuel renouvèlements est prononcée par le responsable de la Fraternité en accord avec le responsable de région de l’impétrant. Plusieurs étapes sont proposées à celui qui chemine en vue d’un engagement définitif : 50. Première étape : Engagement d’un an renouvelable deux fois si nécessaire. Découverte du cheminement que propose le Livre de Vie 51. Deuxième étape : Engagement de trois ans renouvelable une fois si nécessaire. Approfondissement de la spiritualité et temps de discernement par un engagement dans la durée. 52. Troisième étape : Engagement à vie.

53. Quelle que soit l’étape d’engagement, le membre de la Fraternité s’efforce de vivre le Livre de Vie et de mettre en œuvre la totalité des moyens de Salut qui y sont proposés.

54. Les engagements se vivent au cours d’une célébration en Fraternité, ils sont reçus par le responsable de la Fraternité ou le responsable de la région, en présence de l’évêque de tutelle ou de son représentant. Le texte de l’engagement se trouve en annexe.

55. L’engagement incorpore à l’association selon le canon 307 §1. 56. Seul l’évêque de tutelle, en accord avec le responsable de la Fraternité qui aura pris soin de consulter le chapître, est habilité à délier l’un des membres de la Fraternité de son engagement temporaire ou définitif.

57. Toute personne, y compris un prêtre ou un religieux peut s’associer aux activités proposées par la Fraternité sans pour autant être engagée dans la Fraternité. Il demeure cependant que, la Fraternité étant, grâce à Dieu, dépositaire d’une spiritualité qui lui est propre et afin qu’elle puisse persister dans cette identité, il ne conviendrait pas qu’un religieux devienne membre de la Fraternité.