Lundi 5 février 2007

VI- Les états de vie

Retour Sommaire

Les couples et les familles

58. La famille vit en communion avec le magistère de l’ Église Catholique. Une prière familiale est vécue quotidiennement comme signe de la présence de Dieu dans nos familles. 59. L’engagement dans la Fraternité se vit en couple, il doit tenir compte de la réalité familiale. S’il s’avère qu’un seul membre du couple ait à cœur de s’engager, un discernement attentif est nécessaire. En tout état de cause un membre d’un couple ne peut s’engager seul sans le plein accord de son conjoint.

Retour Sommaire

Les célibataires

60. S’engageant dans la Fraternité, le célibataire reste vigilant à répondre à l’appel de l’ Esprit Saint quant à son état de vie (mariage, consécration, sacerdoce). 61. Tout changement d’état de vie (mariage, consécration , sacerdoce) est l’occasion de reposer l’engagement en tenant compte de ce changement.

  • Le mariage : Dans le cas d’un mariage, ce nouvel état de vie ne rompt pas de fait l’engagement dans la Fraternité. Cependant, dans le cas d’un engagement à vie ou d’un engagement de trois ans,un membre de la Fraternité ne peut rester engagé que si dans l’année qui suit son mariage son conjoint lui accorde de rester membre de la Fraternité. Si, à l’issue de l’année qui suit son mariage, un membre de la Fraternité n’a pas obtenu l’accord de son conjoint, il se retrouve de ce fait délié de son engagement. Dans le cas d’un engagement d’un an, le membre de la Fraternité n’est admis à renouveler son engagement que si son conjoint est d’accord.
  • La consécration : Le célibataire qui devient religieux ou qui entre dans un institut séculier, en raison de l’incompatibilité entre l’appartenance à un institut religieux ou un institut séculier et l’appartenance à la Fraternité (cf § 57) cesse d’être membre de la Fraternité à l’entrée au noviciat ou au commencement de son année de probation. L’état de vie des vierges consacrées leur permet, par contre, d’être membres de la Fraternité.
  • Le sacerdoce : A l’entrée au séminaire, le futur prêtre doit demander à son évèque de tutelle l’autorisation de rester membre de la Fraternité. Cette autorisation devra être renouvelée au moment de l’ordination diaconale et au moment de l’ordination sacerdotale.

Retour Sommaire