1981-1986 : Nay

1981 - 1986 : ce que nous ont apporté les camps de jeunes de la Communauté des Béatitudes à Nay dans les Pyrénées Atlantiques…

Au début des années 1980, alors collégiens et lycéens des quatre coins de la France, nous avons énormément reçu de la Communauté des Béatitudes, lors de camps de jeunes au monastère Saint Dominique de Nay (Pyrénées), et de rassemblements qu’elle organisait à Ars (Ain), puis à Lourdes (Pyrénées).

Dans la mouvance du Renouveau Charismatique, cette communauté d’inspiration carmélitaine alors appelée « Communauté du Lion de Juda et de l’Agneau Immolé », nous a amenés à découvrir la présence aimante et agissante de Dieu et à percevoir l’importance pour nous, mais aussi pour le monde, de nous laisser rejoindre par sa Miséricorde, d’être totalement à Lui, de vivre en « frères » et d’annoncer la Bonne Nouvelle.

Nous avons été marqués par la paix, l’écoute, le silence habité et la joie qui régnaient au monastère de Nay, entretenu et apprêté pour que chacun s’y sentent comme accueilli par le Christ lui-même, à commencer par les pauvres de passage qui faisaient partie de la famille.

Les célébrations, enseignements et méditations bibliques, témoignages et exhortations proposés furent de grands temps forts qui nous firent réaliser que l’Histoire du Salut rejoignait notre histoire personnelle et celle de notre monde, et que Dieu était à l’œuvre jusque… et même à partir de notre cœur ! Comment alors ne pas répondre à son appel ? Les chants et les prières de louange et d’intercession se multiplièrent alors à la chapelle. Ils se prolongeaient souvent en danses liturgiques et en farandoles interminables dans le cloître qui nous menait à notre lieu de repas.

Progressivement, nous avons pris part à l’animation et à l’organisation des activités de ces séjours devenus le rendez-vous incontournable des vacances : composition et accompagnement des chants, marches en montagnes, pèlerinage à Lourdes depuis Nay, temps d’évangélisation dans les rues…

En parallèle sont apparus des projets de retrouvailles durant des week-ends ou des vacances, là où nous habitions (région parisienne_"week-ends Nay à Paris", Angers, Toulouse, Albi…), une lettre pour échanger des nouvelles (Ado-Nay), partager nos témoignages, continuer à nous former et inviter à prier les uns pour les autres, et un certain groupe pop-rock au service de l’évangélisation : « Totus Tuus ».

Un élan nouveau nous poussa à participer activement aux messes, groupes de prières ou mouvements de jeunes de nos paroisses. Plusieurs vécurent un renouveau de leur vie chrétienne en famille aux pèlerinages de la « Communauté du lion de Juda » à Ars puis à Lourdes.

En 1986, il y a donc 25 ans en 2011, pour laisser la place aux nouveaux et poursuivre notre cheminement, la Communauté des Béatitudes a proposé aux plus anciens des camps de Nay de vivre autre chose sur les vacances d’été. Du berceau de Nay, nous nous sommes retrouvés près de celui du Christ, en pèlerinage en Israël.

C’est à ce moment que l’on peut dire que le groupe de jeunes qui va devenir la Fraternité saint Jean-Baptiste commence à se constituer.