1997-2001 : Les statuts

Rédaction des statuts, le choix de la Fraternité…

Progressivement, l’identité de la Fraternité se précise. Notre appel à vivre au cœur du monde et non à l’écart, en famille chacune chez soi et non en communauté… nous pousse, sous les conseils du modérateur général des Béatitudes de l’époque, à nous séparer de la communauté pour mieux nous épanouir selon notre vocation propre.

La Fraternité va s’installer aux Teillères à Cormaranche en Bugey, sur le plateau de Hauteville. Elle va poursuivre ses missions : spectacles Esquisse, séjours « logophore » (porter la parole) spirituels et de loisirs pour les familles, accueil de groupes par l’association « Accueil Teillères », développement de services internet et de communication par la Sarl « Ichtus Communication » (Cf. article ci-contre).

Dans une grande maison - chalet de moyenne montagne, tenue par un couple membre de la Fraternité, nous allons nous retrouver pour de nombreux temps forts de prière, formation, préparation de mission.

Les lieux vont accueillir des groupes d’aumôneries, caté, scouts…

L’évêque de Belley-Ars nous demande de préciser notre lien de rattachement à l’Eglise : les Béatitudes ? le diocèse ? une autre communauté ?

Il nous invite à écrire ce que nous vivons, en vue de rédiger nos statuts avec un prêtre canoniste.

Retrouvez les statuts canoniques de la fraternité Saint Jean-Baptiste dans la rubrique « Portrait ».