Histoire

Historique de la Fraternité

(extraits du Livre de Vie)

La Fraternité Saint Jean-Baptiste est née du désir de plusieurs jeunes gens de vivre de cette grâce qu’ils avaient eux-mêmes reçue et de la partager à d’autres. Cette grâce n’est autre que celle d’avoir pu expérimenter la présence de Dieu en nos vies. C’est au cours de temps forts animés par la Communauté des Béatitudes que s’est révélé ce sentiment d’être aimés de Dieu, de compter pour Lui. Ceci provoqua une grande joie, un sentiment fort qui de toute évidence nous appelait à être des témoins au cœur du monde…

C’est avec l’aide d’un des responsables de la Communauté des Béatitudes, Jean-Claude Michel, que nous avons petit à petit réalisé cet appel à former un corps et reçu cette intuition que la vie fraternelle et spirituelle que nous désirions privilégier serait un témoignage et serait instrument d’évangélisation au cœur du monde. Associés à ce désir de témoignage, se sont « imposés » la figure et le nom de Saint Jean-Baptiste. Nous nous sommes mis à la recherche d’une maison et c’est ainsi que l’évêque de Belley-Ars nous proposa d’occuper le château de Pont d’Ain (…)

Ce fut une expérience riche et fructueuse qui permit à une quinzaine d’entre nous de prendre une année sabbatique, de vivre une proximité édifiante aux côtés de la Communauté des Béatitudes, auprès de qui nous voulions recevoir et nous former spirituellement. Forts de ces années écoulées nous sentions aussi la nécessité de définir notre vocation et de préciser notre identité certains désirant un engagement de vie plus radical mais dans le monde.

Ce dernier aspect d’une profonde insertion dans la société, dans le monde du travail notamment est devenu un des points que nous ne pouvions partager avec la spiritualité de la Communauté des Béatitudes, à vocation monastique. Il est alors apparu qu’après des années de proximité les deux réalités devaient vivre de manière plus autonomes notamment pour permettre à la Fraternité de déployer sa grâce propre et d’œuvrer comme elle l’avait reçu du Seigneur. En effet, plusieurs projets mûrissaient comme celui de créer des spectacles d’évangélisation. Un projet d’entreprise chrétienne était porté par un autre, etc.

Monseigneur Bagnard mit alors à notre disposition un lieu pour développer ces intuitions et permettre les rassemblements de la Fraternité. « les Teillères » à Cormaranche en Bugey sur le plateau d’Hauteville fut pendant 6 années le lieu privilégié de la Fraternité pour ses rencontres et le développement de ses activités durant plusieurs années Ce fut également le temps de la rédaction du livre de vie et la reconnaissance canonique des statuts de la Fraternité par notre évêque. A travers cette démarche, nous avons pris conscience du chemin sur lequel le Seigneur nous conduisait et nous avons pu exprimer de manière explicite la spiritualité qui continue de nous animer aujourd’hui.

Le 24 juin 2004, Monseigneur Guy Bagnard a approuvé les statuts canoniques ad experimentum pour 5 ans.

En 2011, elle fêta ses 25 ans ; en 2013, Monseigneur Pascal Roland, nouvel évêque, promulga un décret d’approbation des statuts pour 5 nouvelles années.

Retrouvez dans les articles ci-joints, les étapes et la vie de la Fraternité…