Lundi 5 février 2007

I- Le nom, la vocation

4. La Fraternité Saint Jean-Baptiste veut recevoir son nom et sa vocation d’un appel du Seigneur. A la suite du Baptiste, ses membres souhaitent montrer l’Agneau de Dieu, annoncer Jésus-Christ, à temps et à contre-temps, comme Jean-Baptiste a pu le faire au désert. Sensibles à l’urgence des temps et à la soif de ce monde, ils veulent être d’humbles instruments de l’Esprit Saint et préparer les chemins du Seigneur, rayonnant de cette joie de Lui appartenir, proclamant d’une même voix, d’un même cœur : « Cette joie qui est la mienne est parfaite. Il faut qu’Il grandisse et que je diminue. » (Jn 3, 29-30)

5. La Fraternité reçoit comme fondatrices ces paroles de l’Évangile. Ce sont elles qui, dès le début, ont soutenu et orienté son existence : « Celui-ci est mon Fils Bien Aimé qui a toute ma faveur. » (Mt 3, 17) « Voici l’Agneau de Dieu. » (Jn 1, 29) « Préparez les chemins du Seigneur. » (Is 40, 3 et Mt 3, 3) « Faites tout ce qu’il vous dira. » (Jn 2, 5)

6. Ces paroles se rapportent à trois personnes : le Christ, Jean-Baptiste et Marie qui sont les figures guidant le cheminement de la Fraternité. Elles révèlent la nature même de la vocation de ses membres. Le Christ est notre tout et en Lui nous avons tout. À l’école du Baptiste, montrer l’agneau de Dieu et s’effacer devant Lui. À l’école de Marie, accueillir la volonté de Dieu.

7. À l’invitation du Pape Jean-Paul II, ils veulent œuvrer à la nouvelle évangélisation. Ce qu’ils ont reçu, ils veulent en être les témoins dans leur famille, dans leurs lieux de travail, auprès de leurs amis, dans les communautés chrétiennes où ils vivent. Dans ce monde, ils éprouvent le besoin de vivre une communion spirituelle et fraternelle forte. Ces choix de vie sont leur manière de témoigner de l’amour de Dieu dans ce monde.

8. Ils reconnaissent être dépositaires de dons, de talents, cadeaux du Seigneur qu’ils veulent mettre à Son service, qu’ils veulent faire fructifier. C’est pourquoi, ils s’attachent à développer des apostolats qui sont des outils d’évangélisation, aussi variés que sont les talents et appels de chacun, ayant pour finalité la gloire de Dieu.

9. Ainsi, la vie dans la Fraternité repose sur trois piliers :

  • La vie spirituelle, pour s’enraciner en Dieu à chaque instant et vivre de Son Amour.
  • La vie fraternelle, pour vivre le commandement du Christ « Aimez-vous les uns les autres. A ceci, tous vous reconnaitrons pour mes disciples : à l’amour que vous aurez les uns pour les autres » (Jn 13, 34-35)
  • La vie apostolique, pour faire fructifier et rendre les grâces reçues.

10. De par leur histoire et en vertu de ce qu’ils vivent aujourd’hui, ils reconnaissent que leur spiritualité est issue de celle de la Communauté des Béatitudes, sans l’exprimer de manière identique à elle. Ils reçoivent d’elle une aspiration carmélitaine pour leur vie d’oraison. Les liens de communion spirituelle entre la Fraternité Saint Jean-Baptiste et la Communauté des Béatitudes sont précisés dans le Livre de Vie.