Mercredi 9 mars 2011

Vie apostolique : témoignages

L’Évangélisation tient une place importante dans la vie de la Fraternité. Oser sortir, rencontrer, écouter, aider, proposer, mais aussi recevoir des autres, est toujours l’occasion de découvrir combien l’Esprit de Dieu est à l’œuvre pour le plus grand bonheur de tous.

Évangéliser, partir en mission, annoncer le Christ… J’ai compris peu à peu au contact de la “Frat” qu’il s’agit surtout d’être présente dans mes lieux de vie, attentive à Dieu qui m’invite dans le tout simple quotidien de ma vie. Avec cette question régulière : “qu’aurait fait Jésus à ma place ?”. L’image du “monastère ambulant” nous plaît bien dans notre famille : porter Dieu en soi pour mieux le donner aux autres. Agnès

La doctrine sociale de l’Eglise m’aide à trouver du sens dans mon engagement professionnel. Louis-Marie

L’appel au cœur du monde… voilà où Dieu nous a placés… au cœur du monde ! Christine

Quelle que soit les missions que nous avons animées, il y avait toujours le sentiment de quelque chose qui nous dépassait : soit en amont avec, malgré les combats, une expérience de la Providence ; sur le moment, une grâce donnée, et dans l’après-coup la joie d’avoir été humble serviteur de l’avancée du Royaume par l’annonce du Christ vivant au cœur de nos propres vies… Anne

Quel est ce feu qui brûle en moi ? Depuis que j’ai rencontré la communauté des Béatitudes et par suite dans la Frat, le feu du cierge pascal, celui de mon baptême embrase mon cœur. Il me fait oser parler ma Foi, il me fait me donner au-delà de mes tranquillités et habitudes… Non je ne peux me taire !! AP

Quelle chance de pouvoir vivre pleinement une fête de nouvel an. Pleinement dans la prière et la liturgie ; pleinement dans la fête et la convivialité. La preuve que c’est compatible. LMP

Lors d’une réunion de préparation d’un pèlerinage des Gens du Voyage, une question a surgi : "qui donc voudra bien s’occuper des jeunes ?" Je me suis senti interpellé intérieurement, et malgré certaines craintes, j’ai répondu : "moi, si vous voulez". Depuis, chaque année, nous nous retrouvons 5 jours pour des temps forts fraternels et spirituels très édifiants. SG

Dans le chapitre « le nom et la vocation », il est dit : « A la suite du Baptiste, nous souhaitons annoncer Jésus, à temps et à contretemps » et plus loin « sensibles à l’urgence des temps »… « temps, contretemps »…un mot qui m’interpelle sur ma manière de vivre le temps, de le sanctifier… et la manière la plus constructive est de vivre le temps présent, là où Dieu nous a placés. Christine

pour moi un fratien, c’est un chrétien aussi à l’aise dans la louange ou l’oraison et en train de faire la fête. Agnès

Phrase célèbre de Jean-Baptiste et parole fondatrice de la fraternité : « préparez les chemins du Seigneur ! » L’histoire de la fraternité est passée par ce feu du Baptiste où nous partions évangéliser dans les rues, sur les plages, où nous frappions aux portes des maisons pour préparer les chemins du baptiste. Notre adolescence et jeunesse a été marquée par tous ces paris un peu fous, ces idées osées, culottées que rien n’arrêtaient… et nous étions heureux de le faire ! Notre jeunesse a passé, mais le désir de préparer les chemins du Seigneur est toujours là ! il s’exprime simplement autrement… nous sommes aujourd’hui des familles, avons des enfants, nous sommes chacun investis dans la société avec des places plus ou moins visibles, et c’est dans notre quotidien, dans nos rencontres, dans le travail qui nous est confié que notre attachement au Baptiste s’exprime… et c’est dans ce quotidien, par notre manière de vivre que nous préparons le chemin du Seigneur… CT

J’accompagne régulièrement le groupe Sentinelles dans ces missions d’animation de veillée "concerts de louange" dans les paroisses. Je constate qu’à travers les chants de louange et d’intercession des personnes se sentent interpellées. Elles nous témoingnent qu’elles ont déornavant la certitude que Dieu est proche et accessible, qu’il les aime. Stéphane.