Lundi 7 janvier 2008 — Dernier ajout samedi 22 mars 2014

Présentation de la Fraternité par l’Évêque de Belley-Ars

J’ai accueilli la Fraternité Saint Jean-Baptiste dans le diocèse, il y a une dizaine d’années. J’ai vu son arrivée comme un signe des temps. En fait, un lien déjà nous unissait avant même que nous nous soyons rencontrés : le patronage sous lequel elle était placée était le même que celui, où, depuis des siècles, le diocèse s’abritait lui-même. En ayant, en la personne de Jean-Baptiste, un intercesseur commun, nous étions dans un lien de parenté tout naturel.

La figure du Baptiste occupe dans l’histoire de la révélation chrétienne une place éminente. Sa vocation singulière est de conduire au Christ. Non seulement il aide à reconnaître la grandeur de Celui qu’il désigne : « Je ne suis pas digne de dénouer la courroie de sa chaussure », mais est tout heureux de s’effacer devant Lui pour Lui laisser toute la place. « L’ami de l’Époux se tient là ; il entend la voix de l’Époux et il en est tout joyeux. Lui, il faut qu’Il grandisse, et moi, que je diminue. »

C’est pour développer cette dynamique de la croissance qu’il invite tous les hommes à abaisser les collines de l’indifférence et de la paresse, à rendre droits les sentiers qui mènent au Christ. Le Baptiste est l’homme des raccourcis ; il ne connaît pas la limitation de vitesse quand il s’agit d’aller vers l’Agneau de Dieu !

Les membres de la Fraternité Saint Jean-Baptiste suivent les traces de leur Saint Patron. Comme lui, ils veulent amener au Christ ceux qu’ils rencontrent sur leur chemin, parce qu’ils ont trouvé en Lui leur propre bonheur et qu’ils veulent partager le trésor de sa Personne.

Ils mettent au service de cette mission d’évangélisation, non seulement leurs talents et leur compétence, mais surtout leur communion fraternelle. Chaque famille a certes sa vie propre, dans une parfaite autonomie, mais en même temps, elle se rattache volontairement a d’autres par un lien spirituel. Ainsi se crée une sorte d’oasis où peut se développer en profondeur la foi, au milieu d’un monde déchristianisé.

Ils rejoignent, sur ce point précis, l’expérience des premiers chrétiens : plus la communion fraternelle est forte, plus l’impact missionnaire se révèle fécond. « Voyez comme ils s’aiment », disaient avec admiration ceux qui regardaient du dehors les premiers chrétiens. Et ils éprouvaient le désir de les rejoindre !

C’est pourquoi les membres de la Fraternité St Jean-Baptiste se lient entre eux par une règle de vie reconnue par l’Évêque. Ainsi, ce groupe de familles — auquel se joignent aussi des célibataires — constitue une communauté de vie avec des moments de partage, des temps de prière et d’adoration, des rencontres de formation.

La Fraternité Saint Jean-Baptiste regarde la paroisse comme le lieu privilégié de son insertion dans l’Église. Jean XXIII disait de la paroisse qu’elle est « la fontaine du village » à laquelle tous viennent se désaltérer. La paroisse accueille le peuple chrétien dans l’indistinction des âges, des états de vie, des conditions sociales. Les membres de la Fraternité vivent au sein de la paroisse comme un ferment qui fait lever la pâte. Ils tiennent en grande estime la vie ordinaire, celle de tous les jours, car c’est là que Jean-Baptiste fait résonner son appel a rejoindre le Christ, moyennant une conversion du cœur. Aux soldats qui lui demandent ce qu’ils doivent faire, Jean-Baptiste répond : « Ne faites ni violence ni tort à personne et contentez-vous de votre solde » ; aux collecteurs d’impôts, il dit : « N’exigez rien de plus que ce qui vous est fixe. » Et il exhorte ainsi les foules : « Celui qui a deux vêtements, qu’il partage avec celui qui n’en a pas ; et celui qui a de quoi manger, qu’il fasse de même. » À chacun, Jean-Baptiste donne une réponse appropriée, en vue d’une véritable rencontre avec le Christ. Car, pour conduire au Christ, il faut déjà l’avoir rencontré soi-même.

Que beaucoup de familles viennent rejoindre la Fraternité Saint Jean-Baptiste. Elles y trouveront un véritable renouveau de leur foi et de leur présence chrétienne dans le monde !

Père Guy Bagnard
Évêque de Belley-Ars
NB : aujourd’hui évêque émérite de B-A