Jeudi 30 décembre 2010 — Dernier ajout vendredi 6 mai 2011

La Charte

A cette époque, nous avons rédigé une charte à laquelle chacun adhérait « de cœur », sans engagement officiel. Elle s’est définie à partir de ce que nous vivions depuis plusieurs années :

  • prier les uns pour les autres à travers une dizaine de « je vous salue Marie » ;
  • nous confier à Dieu totalement par la prière d’abandon de Charles de Foucauld.

Cette attention de chaque jour nous permet encore aujourd’hui d’être en communion les uns avec les autres.


Quelques points fondateurs qui sont ressortis lors de la rencontre de mai 1991 à Noiremoutiers.

La figure de Saint Jean-Baptiste correspond à notre désir brûlant de parler de Jésus aux jeunes de notre génération.

Dans cet élan d’évangélisation, des versets de la bible retiennent particulièrement notre attention :

  • Voici l’Agneau de Dieu (Jn 1,29) ;
  • Celui-ci est mon Fils bien aimé qui a toute ma faveur (Mt 3,17) ;
  • Préparez les chemins du Seigneur ((Is 40,3 et Mt 3,3) ;
  • Faîtes tout ce qu’il vous dira (Jn 2,5) ;
  • Il faut qu’il grandisse et moi que je diminue (Jn 3,30).

Ces paroles se rapportent au Christ, à Marie et à St Jean-Baptiste, qui marquerons toute la vie de la Fraternité.


La charte, une école d’Amour

Le Seigneur nous ayant fait nous rencontrer par le passé, et nous ayant permis déjà de vivre des événements forts, nous reconnaissons là un don de sa grâce et de son Amour Infini qui nous invite à construire davantage ensemble.

Notre désir est de vivre une fraternité d’amour, forte et enthousiaste, qui sera l’expression de l’amour même de Dieu pour nous.

Cette proximité de cœur se manifestera par l’attention et le secours mutuel que nous pourrons nous apporter, par un souci d’appronfissement en Église de notre foi, par une certaine formation spirituelle, par des rencontres régulières sur le plan national ou régional, par le service qui se concrétisera auprès des plus nécessiteux que nous, toujours dans le souci de donner ce que nous avons nous-mêmes reçu en la personne du Christ.

Nous souhaitons que cette Fraternité soit contagieuse et qu’elle pourra reproduire la grâce que vivait la communauté primitive de l’Église, ainsi beaucoup pourront dire « voyez comme ils s’aiment ».

Cette Fraternité de cœur sera manifestée quotidiennement par la prière que nous vivrons en commun, et à laquelle nous nous engageons, en signe de communion profonde. Nous méditerons chaque jour une dizaine de chapelet et la prière de consécration de Charles de Foucauld.

Nous nous efforcerons de fréquenter le plus souvent possible les sacrements de l’Eucharistie et de la réconciliation. Dans cette démarche de prière, nous nous souviendrons toujours que ce qui compte avant tout dans cet engagement, c’est une attitude d’offrande du cœur.

Nous n’oublierons pas non plus d’incarner notre désir de partage par la participation bénévole et généreuse à un budget commun.