25 ans d’élan pour aller où ?
Vendredi 31 décembre 2010 — Dernier ajout lundi 3 janvier 2011

Pour toi, qui fréquente la Fraternité aujourd’hui

Je vous ai envoyés moissonner là où vous n’avez pas pris de peine

Tu peux découvrir à travers ce site et nos temps forts ce qu’est la Fraternité, et la place précieuse des « amis de la Fraternité » qui l’aident à devenir pleinement elle-même. Ils sont plusieurs centaines, depuis plus de 25 ans, à avoir apporté leur pierre à l’édifice, qui, s’il peut être un appui solide, reste cependant fragile de par ce que nous sommes…

Aussi, nous comptons sur ta prière et sur ton engagement à nos côtés pour que tout soit au service d’une plus grande communion avec le Christ et entre nous, d’une plus grande fidélité à son message et d’une meilleure réponse à notre appel là où nous sommes. Qu’il soit ainsi annoncé et choisi dans nos cœurs et dans le monde…

Jean 4, 34-42 :
 
34 Jésus leur dit : « Ma nourriture, c’est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé et d’accomplir son œuvre.
35 Ne dites-vous pas : ’Encore quatre mois et ce sera la moisson’ ? Et moi je vous dis : Levez les yeux et regardez les champs qui se dorent pour la moisson.
36 Dès maintenant, le moissonneur reçoit son salaire : il récolte du fruit pour la vie éternelle, si bien que le semeur se réjouit avec le moissonneur.
37 Il est bien vrai, le proverbe : ’L’un sème, l’autre moissonne.’
38 Je vous ai envoyés moissonner là où vous n’avez pas pris de peine, d’autres ont pris de la peine, et vous, vous profitez de leurs travaux. »
39 Beaucoup de Samaritains de cette ville crurent en Jésus, à cause des paroles de la femme qui avait rendu ce témoignage : « Il m’a dit tout ce que j’ai fait. »
40 Lorsqu’ils arrivèrent auprès de lui, ils l’invitèrent à demeurer chez eux. Il y resta deux jours.
41 Ils furent encore beaucoup plus nombreux à croire à cause de ses propres paroles,
42 et ils disaient à la femme : « Ce n’est plus à cause de ce que tu nous as dit que nous croyons maintenant ; nous l’avons entendu par nous-mêmes, et nous savons que c’est vraiment lui le Sauveur du monde. »