Dimanche 4 mars 2007

Prier en famille, pas facile…

Chez nous, prier en famille n’a pas toujours été évident… Pourtant, dès la naissance de notre aînée, par exemple, nous avons pris l’habitude de nous retrouver au moment du coucher et de chanter un « Réjouis-toi » au dessus du berceau avant de se quitter pour la nuit. Nous l’avons fait très longtemps…

Et puis il y a eu des petits frères et sœurs et moins de temps, des couchers échelonnés… Ce temps du soir s’est alors réduit bien souvent à une croix tracée sur le front et un bisou. Nos enfants grandissaient. On n’arrivait pas à prier en famille. Pourtant, on désirait vraiment finir la journée par un temps ensemble devant le Seigneur. On a tâtonné… Comment faire que ce temps convienne à tous, alors que la plus grande a 13 ans, la plus petite 5, et entre les deux des garçons qui ne tiennent pas en place ?

Alors nous avons eu une idée. Nous avons attribué à chacun un jour de la semaine. Ce jour-là il y a quelqu’un qui est chargé de préparer la prière. Il la prépare quand il y pense, et le soir la prière a la forme qu’il a choisi de lui donner. Pour ma petite dernière par exemple, ça dure un peu, elle jubile de pouvoir décider des choses et que tout le monde suive ! Pour ma grande c’est souvent un réjouis-toi et un signe de croix : le minimum certes, mais tant pis, c’est sa participation ! Et tout le monde la respecte car c’est la règle du jeu.

Pour aider les plus jeunes nous avons mis un classeur près du coin prière dans lequel on glisse des prières que l’on trouve par-ci par-là. Chacun y pioche selon son envie évitant ainsi la monotonie !

Ce que l’on peut dire c’est que ça marche et on arrive à tenir un rythme depuis plusieurs années, ce qui ne s’était jamais produit chez nous… Jusqu’à la prochaine étape où il faudra inventer autre chose !

Anne