Dimanche 18 mai 2008 — Dernier ajout mercredi 11 mai 2011

Persévérer dans l’amour

« Priez sans cesse » (1 Th 5,17) « en tout temps et à tout propos, rendez grâces à Dieu le Père au nom de notre Seigneur Jésus Christ » (Eph 5,20) « vivez dans la prière et les supplications ; priez en tout temps dans l’Esprit, apportez y une vigilance inlassable et intercédez pour tous les Saints » (Ep 6,18)

Il ne nous a pas été prescrit de travailler, de veiller et de jeûner constamment, tandis que c’est pour nous une loi de prier sans cesse. Cette ardeur inlassable ne peut venir que de l’amour. Contre notre pesanteur et notre paresse le combat de la prière est celui de l’amour humble, confiant et persévérant. Cet amour ouvre nos cœurs sur trois évidences de foi, lumineuses et vivifiantes : Prier est toujours possible ; notre temps est dans la main de Dieu (je peux prier au marché, en marchant, en achetant mon pain…)

Prier est une nécessité vitale : Si nous ne nous laissons pas mener par l’Esprit, nous retombons dans l’esclavage du péché. Comment l’Esprit Saint peut Il être « notre Vie » si notre cœur est loin de Lui ? Rien ne vaut la prière ; elle rend possible ce qui est impossible, facile ce qui est difficile. Il est impossible que l’homme qui prie puisse pécher.

Prière et vie chrétiennes sont inséparables. La même conformité filiale et aimante au dessein d’amour du Père, la même union transformante dans l’Esprit Saint, qui nous conforme toujours plus au Christ Jésus. « Tout ce que vous demanderez en mon Nom, Il vous l’accordera. Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres » (Jn 15,16-17)

Celui-là prie sans cesse qui unit la prière aux œuvres et les œuvres à la prière. Ainsi seulement nous pouvons considérer comme réalisable le principe de prier sans cesse.